Question intéressante :

D’ou vient l’expression échec et mat ?

Au jeu d'échecs, la formule échec et mat représente la position dans laquelle aucun mouvement n'est possible pour le roi à cause d'une mise en échec qui n'a pu être évitée. Échec et mat désigne donc la fin de la partie et la victoire concédée au joueur adverse. Mais d'où vient cette expression au juste ?

Une origine perse ou arabe

D’ou vient l’expression échec et
mat ?

À vrai dire, on ne s'entend pas sur l'étymologie exacte. Certains sont d'avis que le terme échec et mat prend sa source de l'arabe ash'aah maat-a qui signifie « le roi est mort ». D'autres croient plutôt que la racine exacte proviendrait du persan. Dans la langue traditionnelle d'Iran, la formule échet et mat se dit s?h m?ta, ce qui signifie « le roi est capturé », ou « le roi est pris ». Quoiqu'il en soit, l''idée de mise en péril du roi est bel et bien présente dans les deux cas. En anglais, la racine moyen-orientale de la formule est une fois de plus reprise et se traduit par l'expression checkmate pour déclarer la fin de la partie.

Transformation au fil des siècles

L'histoire des échecs n'est pas nouvelle. Elle date de plusieurs siècles avant notre ère. Dans les versions initiales auxquelles s'adonnaient les sanskrits, il était possible de s'emparer du roi comme n'importe quelle autre pièce. C'est avec les perses que la notion de mise en échec a vu le jour. Le roi devenait à partir de ce moment une pièce inatteignable qu'il était possible de menacer sans toutefois pouvoir prendre.

La formule échec et mat n'a donc pas toujours été utilisée. Elle a pris place au fur et à mesure des changements apportés aux règles du jeu, pour présenter cette façon autre de mettre un terme à la partie. L'expression échec et mat n'est plus aujourd'hui exclusivement réservée au monde des échecs. Elle est utilisée aussi pour traduire la concession d'une victoire sans possibilité d'appel.

En français, la formule échec et mat s'est collée à l'évolution de la langue. Les études destinées à l'ancien et au moyen français parlés du Moyen-Âge jusqu'au dix-septième siècle présentent diverses graphies. Par exemple, dans ses Miracles de Nostre-Dame, au treizième siècle, Gautier de Coinci utilise l'expression « faire eschec et mat ».

Cette question est-elle intéressante ?! Notez la :
questions-interessantes.com/origine echec et mat
Des questions intéressantes pour des réponses passionnantes : parce que la curiosité est un joli défaut !
cgu - contact