Pourquoi la tour de Pise penche ?

La Tour de Pise, l’un des symboles de l’Italie, est célèbre pour son aspect penché, une caractéristique qui a été la sienne pendant la construction même de l’édifice. Celle-ci a commencé en août 1173 pour s’achever en 1350. Elle atteint aujourd’hui une hauteur de 55,86 mètres pour un poids de 14 500 tonne. Cylindrique, elle est dotée de huit étages d’arcades voûtées érigés en marbre blanc. Le nom de l’architecte est resté jusqu’à présent inconnu, mais l’explication de son caractère penché a été élucidée.

Un sol de mauvaise qualité

La tour de Pise penche. Pourquoi ?

La mauvaise qualité du sol a fait que la base de la tour a commencé à s’y enfoncer dès les débuts de la construction, Pise se trouvant sur une plaine alluviale, situation qui rend très courant dans la ville un tel phénomène d’affaissement progressif. Dès l’achèvement du premier étage, la Tour a en effet commencé à pencher en direction du Sud, en raison de l’affaissement des fondations, inadaptées à un tel sol trop meuble. Cet aspect n’a fait que s’accentuer au fil de l’élévation des étages, se remarquant fortement en 1178 alors que trois étages seulement étaient achevés. Les constructeurs ont certes tenté de pallier l’inéluctable inclinaison en construisant les paliers supérieurs en diagonal, pour redresser la tour, mais en vain. Selon les scientifiques, l’inclinaison actuelle par rapport à son axe vertical est de 5,5 degrés, ce qui correspond à un déplacement du centre du poids au niveau de la base avec 4,6 mètres. D’autres solutions furent tentées pour éviter que l’édifice entier ne s’écroule. Par exemple, les piliers sont plus grands au Sud qu’au Nord pour redresser l’édifice. De même, lorsque la salle des cloches fut ajoutée au terme de la construction, elle fut imaginée selon un angle spécifique destiné à compenser de futurs affaissements ; ainsi, les cloches les plus lourdes furent installées côté Nord.

Une sombre histoire de rivalité?

Une autre explication, plus pittoresque, voudrait que ce soient les habitants de Venise, jaloux du succès de la ville voisine, qui ont décidé de saboter l’édification de la tour en affaiblissant les fondations pour rendre l’édifice penché.

La nécessité de multiples travaux de consolidation

L’affaissement progressif a également pour conséquence, en plus de la faire pencher, de l’enfoncer dans le sol ; initialement, elle faisait ainsi plus de 56 mètres. De nombreux travaux de consolidation eurent lieu au fil des siècles sur la Tour de Pise, dont l’inclinaison continue à s’accentuer d’année en année, avec des résultats plus ou moins probants. Mais par exemple, en 1999, de la terre fut extraite de sous la partie nord de l’édifice, permettant de prolonger la vie de celui-ci d’encore 300 ans. Grâce à la technologie actuelle (les fondations ont notamment été renforcées avec une structure en acier et des piliers), elle ne bouge plus que de moins d’un millimètre par an ; mais c’est encore trop pour qu’elle dure éternellement.

Commentaires