Pourquoi y a t-il plus d’orage en été ?

L’orage, perturbation atmosphérique donnant naissance à des manifestations électriques, est dû aux électrons. Il se déclenche dans des nuages appelés cumulonimbus.

Une meilleure répartition des électrons

D’où vient les orages ?

Les nuages et la terre sont chargés d’un nombre important d’électrons libres. Mais quand un déséquilibre se crée entre ciel et terre, il faut stabiliser le nombre de ces électrons. Ce rééquilibrage se traduit par un orage, qui est une violente décharge électrique permettant de répartir de manière égale les électrons entre les nuages et le sol : ils sont alors transférés du sol vers les nuages, ou inversement selon les besoins de la nature. En effet, contrairement à ce que l’on pense bien souvent, les éclairs ne partent pas toujours du ciel en direction de la terre. Il existe des éclairs qui remontent vers le ciel, signe que l’excès d’électrons était concentré au niveau du sol.

Les deux grands types d’orage

On distingue deux grands types d’orage. L’orage localisé se forme en été, lorsque la chaleur est grande et s’accompagne d’un fort ensoleillement sans vent ; le sol particulièrement chaud favorise la montée de l’air. Ce type d’orage est favorisé par la densité humaine.
Le front orageux est la conséquence d’un front froid localisé au sol, qui entraîne l’ascendance d’une masse d’air chaud se déplaçant. Soulevé dans les hautes sphères, l’air chaud créée une gigantesque masse convective qui donnera naissance à plusieurs cellules orageuses.

Pourquoi y a-t-il beaucoup d’orages en été?

L’été est une saison particulièrement propice aux orages : l’air est davantage réchauffé, et plus il est chaud, plus il monte haut et rapidement, puisqu’il est plus léger que l’air froid. Se créent alors d’importants nuages, dans lesquels s’entrechoquent les molécules d’eau et les grêlons, frottements qui entraînent une séparation des charges électriques. Les plus fines particules, chargées d’électricité positive, montent ; les plus lourde, chargées négativement, descendent. En électricité, plus et moins se repousse ; les charges négatives sont donc renvoyées vers le sol, qui se charge positivement. Il faut alors rétablir la neutralité.

Commentaires