Pourquoi les femmes vivent-elles plus longtemps que les hommes ?

L’espérance de vie entre les hommes et les femmes enregistre une différence importante. Aujourd’hui, une femme aura plus de chance d’atteindre un âge avancé qu’un homme. Cette longévité serait due à une meilleure santé, mais pas seulement. Comment peut-on expliquer cette inégalité ? Nous allons vous révéler ce qui provoque réellement cette tendance.

Le système immunitaire, responsable de la longévité des femmes

Pourquoi la durée de vie des femmes est-elle plus importante que celle des hommes ?

La longévité des femmes serait une preuve de l’efficacité de leur système immunitaire. Bien plus résistant et performant que celui des hommes, il produit également un certain type de globule blanc que l’on ne retrouve qu’en infime quantité chez les hommes. Chez les femmes, cet élément aurait même tendance à se multiplier à mesure qu’elles vieillissent. Ces fameux globules ne sont autres que les lymphocytes de type B et type, respectivement responsables de la production d’anticorps et de la performance des défenses immunitaires.

Les œstrogènes, des alliés de taille

En plus d’un système immunitaire efficace, les femmes auraient des alliés de taille dans les œstrogènes. Ces hormones auraient pour avantage de limiter les problèmes cardiaques. Si leur rôle n’est pas encore déterminé avec précision, il semble certain qu’une production régulière d’œstrogènes à long terme aurait des effets positifs sur l’état du cœur et la santé de ce dernier.

Une question de robustesse… et de bon sens ?

D’autres éléments sont régulièrement invoqués pour expliquer la longévité du sexe féminin. La robustesse des femmes figure parmi ces variables. Une robustesse qui n’est pas le lot des hommes, plus définis par leur force. Le bon sens aurait aussi son rôle à jouer ! Plus prudentes que les hommes, les femmes ont moins tendance à s’exposer au danger ou à adopter des comportements dangereux. Un atout qui a son importance, car elle permet aux femmes de gagner jusqu’à 6 ans de plus que les hommes.

L’hygiène, un atout de plus

En dehors des caractéristiques génétiques, les femmes ont également des habitudes d’hygiène qui favorisent leur longévité. Si de plus en plus d’hommes sont aujourd’hui soucieux de leur propreté et de leur bien-être, les femmes gardent encore le monopole de l’hygiène corporelle. Cela ne s’applique pas uniquement à des principes de soins corporels, mais aussi à des habitudes alimentaires et médicales.

Commentaires