Élections françaises : pourquoi se déroulent-elles en avril ?

Election en avril

Pourquoi l’élection présidentielle française est en avril ?

Tous les 5 ans, l’attention des Français est retenue par les habituelles propagandes précédant les élections du Président de la République. Pendant quelques mois, les candidats s’engagent dans une bataille médiatique pour tenter de gagner le cœur de la population. Les Français ont ainsi jusqu’au mois d’avril pour choisir le prochain chef d’État. Si la procédure est aujourd’hui connue de tous, peu savent encore pourquoi les élections se déroulent en avril. Nous allons vous expliquer les origines de cette tradition, avant de parler des possibles marges sur les dates, ainsi que des éléments pouvant avoir une influence sur le calendrier.

Pourquoi avoir choisi le mois d’avril ?

En France, les élections présidentielles n’ont pas de date préétablie. Jusqu’à la IVe république, les votes étaient programmés sur le mois de décembre. C’est à la démission de Charles de Gaulle que tout se précipite : son successeur, Georges Pompidou, décède en avril 1974, entrainant l’organisation en urgence de nouvelles élections. Ce modèle sera par la suite gardé, instaurant la tradition que nous connaissons encore aujourd’hui.

Y a-t-il une marge pour l’établissement des dates ?

En théorie, le mois de l’élection du chef d’État demeure inchangé. Dans la pratique, des éléments pouvant précipiter la fin du mandat en cours justifieraient un bouleversement du calendrier. Les dates en elles-mêmes sont établies par le Conseil Constitutionnel. Celles-ci sont établies en fonction des congés scolaires, facilitant l’organisation des votants, mais aussi des institutions accueillant les bureaux de vote. Le déroulement des élections durant les vacances relève cependant de la simple coïncidence, même s’il comporte des avantages pour les citoyens comme pour les candidats.

Commentaires