Pourquoi la date de Pâques change-t-elle tous les ans ?

Le calcul de la date de Pâques dépend du cycle lunaire.

Les origines anciennes de Pâques

La date de Pâques change chaque année

La fête de Pâques a des origines extrêmement anciennes : en tant que fête des Hébreux, elle est évoquée au livre de l’Exode ch. 12, 21-24, où elle est alors associée à la sortie de l’Égypte et à la fin de l’esclavage. A l’époque de Jésus-Christ, le jour de Pâques était fixé au 14 nizan, qui était également le jour de la pleine lune du printemps. Cette date s’accordait au cycle lunaire, un cycle de 13 lunaisons ou mois. Au IIème siècle, l’Eglise souhaita fêter chaque année Pâques à une date voisinant celle de la même fête juive.

Une datation remontant à 325

La fixation plus précise de la date dut attendre cependant le concile de Nicée, en 325, qui décida de la faire coïncider avec le retour du printemps. Cette résurrection de la nature faisait d’ailleurs elle-même l’objet de multiples célébrations païennes. C’était très exactement, selon les Pères de l’Église, le premier dimanche suivant le quatorzième jour de la Lune, laquelle atteint cet âge le 21 mars ou immédiatement après. C’est-à-dire, le premier dimanche suivant la pleine lune après l’équinoxe de printemps.

Une lune lunatique

La lune n’en fait qu’à sa tête dans ses rendez-vous avec le calendrier solaire. Il faut se souvenir que la Terre met pour effectuer son tour complet autour du Soleil 365,2422 jours. Un compte qui n’est donc pas rond. Les années bissextiles sont d’ailleurs là pour corriger le décalage. Mais il y a une différence entre 365 jours un quart (les années bissextiles ayant lieu tous les quatre ans) et ce chiffre de 362,2422. Cela représente 11 minutes par an et en plusieurs centaines d’années, une différence de près de dix jours entre le calendrier solaire et le calendrier actuellement en vigueur. Le pape Grégoire XIII décida en 1582 de supprimer dix jours au calendrier pour rattraper ce retard : les gens de l’époque se sont couchés le 4 octobre au soir, et se sont réveillés le 15 octobre au matin !

Un décalage avec la Pâques dans les pays orthodoxes

Fâchés avec la papauté romaine, les chrétiens d’Orient n’acceptèrent jamais cette décision ; ils restent fidèles au calendrier julien. De sorte que les Pâques catholique et orthodoxe ne tombent presque jamais en même temps. En Occident, cette date peut varier du mars (en 1989) au 23 avril (en 2000).

Commentaires