D’où viennent les traditions du 1er avril ? Et pourquoi des poissons ?

La tradition veut que l’on fasse des blagues le premier avril et que l’on accroche des poissons dans le dos des gens. Mais à quand remonte cette drôle de coutume ?

Une origine dans le changement de calendrier

Selon certaines sources, cette habitude remonte à 1564, lorsque le roi de France Charles IX instaura le début de l’année non plus le 1er avril mais le 1er janvier, par l’Édit de Roussillon. Les sujets les plus conservateurs, pour contester cette décision, décidèrent ce jour-là de s’offrir de faux cadeaux et de se jouer des tours.

Les nombreuses explications du poisson

blague du poisson d'avril

Quelle est l’origine du poisson d’avril ?

Quant au symbole du poisson, il pose question. Il pourrait être une référence à l’ichtus chrétien, c’est-à-dire au poisson. D’autre part, d’après le Robert historique de la langue française, l’expression « poisson d’avril » désignait un entremetteur, un garçon qui servait d’intermédiaire pour apporter les lettres d’amour de son maître à sa belle. Cette tradition épistolaire a d’ailleurs perduré jusqu’au XXème siècle, les Français s’écrivant des cartes postales décorées de dessins de poissons. Mais d’autres explications pourraient être possibles : autrefois, le 1er avril était le jour d’interdiction de la pêche, dans le but de respecter la période de reproduction des poissons ; ce pourrait être aussi une référence au dernier signe du zodiaque ; ou encore une référence à la prolongation du Carême, durant lequel la viande est interdite, ne laissant place qu’au poisson, de sorte que les cadeaux offerts en cet ancien premier jour de l’année, souvent alimentaires, étaient fréquemment du poisson.

Une tradition répandue au-delà de l’Hexagone

La tradition s’est exportée dans de nombreux autres pays. Au Portugal, ce jour est le dia das mentiras, le « jour des mensonges ». En Grande-Bretagne, est fêté l’April Fool’s Day (les farces ne se font que le matin, et les gens piégés s’appellent des « nouilles », tandis qu’en Allemagne, il s’agit du Aprilscherz. Dans d’autres pays aussi comme la Russie l’Italie, la Pologne, la Suède, le Danemark ou encore les Pays-Bas, il est désormais traditionnel de faire des farces ce jour-là. Et en Écosse, les plus grands farceurs ont même le droit d’opérer le 2 avril. Une fête similaire se déroule également en Espagne, mais le 28 décembre cette fois, appelée le jour des innocents (dia de los santos inocentes ou dia de los inocentes).

Commentaires