Le miel est-il cicatrisant ?

Le miel a souvent été mis en avant pour son pouvoir cicatrisant. Info ou intox ?

27 ans de travaux pour prouver le pouvoir cicatrisant du miel

Le miel est cicatrisant

Le CHU de Limoges a mené une étude scientifique sur le pouvoir antibactérien et cicatrisant du miel, mettant en lumière comment les pansements et soins faisant appel à cet ingrédient naturel pouvaient diminuer de beaucoup le temps de cicatrisation, sans effets secondaires. Au début, du miel toutes fleurs avait été utilisé, puis une thèse en pharmacie soutenue à la faculté de Limoges avait mis en lumière que certaines fleurs avaient d’importantes propriétés antibactériennes, comme la lavande, et, encore plus, le thym. Les chercheurs ont effectivement constaté les effets bénéfiques de ces m28iels sur la cicatrisation.

Les raisons du pouvoir cicatrisant du miel

Les propriétés antibactériennes du miel étaient déjà connues. Le miel est composé principalement d’eau et de fructose (respectivement 15 à 30 % et 60 %) ; il renferme en outre de l’acide formique antiseptique ainsi que des inhibines, c’est-à-dire des substances qui ont la capacité de freiner la prolifération bactérienne, notamment en absorbant leur eau et en les empêchant de se multiplier grâce à l’acidité de son pH. La principale d’entre elles est l’eau oxygénée, sécrétée par les abeilles au moment de la fabrication du miel. S’ajoutent ensuite les propriétés propres à la fleur qui a été butinée ; ainsi, le miel de thym renferme de l’acide borique autrefois appliqué sur les plaies difficiles à soigner. Le miel est ainsi capable d’intervenir aux différents stades de la cicatrisation : il nettoie les plaies en empêchant la prolifération des bactéries ainsi que l’inflammation. Sa richesse en sucre lui permet également d’exercer une pression négative sur la plaie, ce qui a pour effet d’aspirer les suintements. Enfin, le miel calme la douleur.

L’utilisation du miel comme cicatrisant

Avant tout, il est essentiel de rincer la plaie à l’eau ou au sérum physiologique. Le miel peut alors être déposé en une fine couche, uniformément, sur toute la plaie, puis recouvert de compresses sèches. Le pansement est à renouveler toutes les 48 heures. Le miel le plus efficace pour la cicatrisation des plaies est celui de thym.

Commentaires