Pourquoi reconnaît-on des formes dans les nuages ?

Allongé dans l’herbe, le regard tourné vers le ciel, ou regardant par la fenêtre les hauteurs célestes, qui ne s’est pas amusé à trouver des formes aux nuages ? Mais pourquoi reconnaît-on des formes dans les nuages ?

Un phénomène appelé la paréidolie

Ce mécanisme est très courant chez les êtres humains, au point de porter un nom : la paréidolie. Il s’agit pour le cerveau qui observe une forme abstraite de reconnaître dans celle-ci une image concrète, construite et identifiable. Ne sont d’ailleurs pas concernés que les nuages : on reconnaît aussi le visage d’une célébrité dans la partie brûlée d’un toast ou dans la tache d’humidité qui s’étale au plafond. Les rochers souvent prennent aussi la forme de personnages ou d’animaux.

Un phénomène dû à l’instinct de survie

Ce n’est qu’une illusion. Mais une illusion qui a un rôle. Le cerveau s’efforce de donner des aspects concrets à ce qui n’en a pas en raison de l’instinct de survie. Reconnaître la sécurité du danger, l’ennemi de l’allié, le prédateur de la proie est vital. Et lorsque nous regardons un élément inconnu de notre environnement, cette opération ne peut se concrétiser. Le cerveau n’aime pas rester dans le flou et il préfère le ranger dans une catégorie, structurer son environnement. Au risque de se tromper. Les nuages, avec leur constant déplacement et leurs incessants changements sont une source inépuisable pour l’imagination, mais un véritable supplice pour le cerveau et sa rationalité.

Des visions révélatrices

La perception de ces images ainsi que leur intensité diffèrent d’un individu à l’autre, selon leurs attentes, leurs prédispositions et leur vécu, qui ont un rôle à jouer sur la manière dont on appréhende le monde. C’est d’ailleurs ce phénomène de la paréidolie qui est utilisé dans le test de Rorschach, où un patient indique ce qu’il distingue dans des taches d’encre. Ses réponses sont révélatrices de sa personnalité et de son état d’esprit.

Commentaires