Comment le caméléon change-t-il de couleur ?

Le caméléon est réputé pour son aptitude à changer de couleur afin de se fondre dans son environnement. Mais comment fait-il ?

Une peau faite de micro structures

Pendant longtemps, les scientifiques ont cru que le caméléon pouvait changer de couleur grâce aux quatre types de chromatophores contenus dans sa peau, qui sont des cellules pigmentaires, comme c’est pour les cas des pieuvres ou des seiches. Mais une étude réalisée en 2015 par des chercheurs de l’université de Genève est venue corriger cette croyance. En réalité, le secret du changement de teinte de l’animal réside dans des micro-structures contenues dans son derme, et qui peuvent modifier la lumière visible, provoquant ces rapides changements de couleurs. Ce maillage de nano-cristaux, mille fois plus petits que le diamètre d’un cheveu, situé en surface, influe sur la façon qu’a la lumière de se refléter sur la peau. Cette aptitude est tout à fait différente des céphalopodes comme les calmars qui transforment les tons de leur corps en dispersant ou emmagasinant des pigments contenus dans les cellules de leur derme. Les chercheurs ont baptisé cette couche de cellules spécialisées les « iridophores ». Elles ont la capacité de diffuser une couleur qualifiée de structurelle.

La lumière visible perturbée

La couleur visible est créée par de microscopiques particules organisées en réseau. Elles ont la capacité de perturber la lumière visible ; celle-ci est en effet constituée de plusieurs longueurs d’onde, chacune se rapportant à une teinte, ce qui donne naissance à des motifs colorés stables. Aucun pigment n’intervient en réalité dans la création de ces couleurs, il s’agit d’un simple phénomène d’interférence optique. Elles sont suscitées par des interactions entre des longueurs d’onde et des structures nanoscopiques, similaires aux infimes cristaux présents dans la peau des reptiles. Par ailleurs, ce phénomène est amplifié par la couche de pigments jaunes située au-dessus de celle des cellules iridophores.

Les raisons du mimétisme du caméléon

Cette capacité à changer si rapidement de couleur pour se fondre dans son environnement est due en réalité à ses sautes d’humeur. Quand il est serein, les cristaux se crispent et absorbent toutes les longueurs d’ondes, à l’exception de celles correspondant au bleu ; la pigmentation jaune ne se voit donc pas, car située en dessous des cellules iridophores, serrées les unes contre les autres. Mais lorsque le stress augmente, le réseau se dilate, l’espace entre chaque cellule s’accroît, ce qui permet aux autres couleurs comme le rouge et le jaune de se réfléchir. Le caméléon apparaît donc vert, ce qui lui permet de se camoufler dans les arbres. Cette propriété est également très utile pour les mâles qui sont confrontés à un rival ; cela permet de distinguer entre les deux le dominant du dominé. Les teintes vives et motifs complexes qui parent leurs corps leur sont également très utiles pour séduire une femelle.

Commentaires